Le Morbihan à tire d'ailes Photos de Philip Plisson - Photo Plisson

Le Morbihan à tire d'ailes Photos de Philip Plisson

Au sud de la Bretagne, entre les estuaires de la Laïta et de la Vilaine, le département du Morbihan doit son nom au golfe du Morbihan (petite mer en breton), classé parmi les 30 plus belles baies du monde. Le Morbihan tient sa prospérité de l'agriculture, de la pêche et des cultures marines. Rien d'étonnant qu'il soit aussi parmi les cinq premières destinations touristiques de France avec ses 900 Km de côtes échancrées, alternance de criques, côte sauvage et longues plages de sable fin.

Quand les eaux cristallines se retirent, elles découvrent les parcs à huîtres, et offrent un terrain de jeux idéal pour les pêcheurs à pied et les amateurs de chars à voile. Avant de se lancer à l'assaut de l'Atlantique, c'est en Baie de Quiberon, protégée des houles du large par la presqu'île et les Iles, Belle Ile, Houat et Hoëdic, que navigateurs en herbe ou émérites s'entraînent été comme hiver. Carnac y est la première base nautique d'Europe. Grâce à un climat très doux et un régime de vent favorable, ici, tous les loisirs nautiques sont possibles : kite surf, planche à voile, kayak, surf et bien sur la voile...

Pour mettre pied à terre, le plaisancier n'a que l'embarras du choix : du plus grand port de plaisance Breton «le Crouesty», au mouillage à la tonne dans le petit port d' Hoëdic. Plus de 60 escales sont possibles du charme paisible et champêtre de la Rivière d'Auray à l'ambiance pittoresque du port de Sauzon . Et l'on se demande encore comment Port-Lay sur l'île de Groix a pu accueillir autant de ces grands Dundee qui partaient autrefois pêcher le thon jusqu'en Galice.

A terre, les témoignages du passé jalonnent eux aussi le trait de côte. Les sites préhistoriques mégalithiques, uniques en Europe, en sont bien sur la figure de proue. Entre mer et marais, le château de Suscinio qui fut l'une des résidences favorites des Ducs de Bretagne, abrite aujourd'hui un musée d'histoire de la Bretagne. Au Magouer, au bord de la ria d'Etel, ou sur la rivière du Blavet, les épaves d'anciens thoniers en bois subissent encore sereinement l'assaut des marées. Au nord du département, le port de L'Orient fut crée face au développement de Port Louis, siège de la compagnie des Indes crée au 17ème par Colbert. Devenu Lorient, la ville au cinq ports (port militaire, port de commerce, port de pêche, port de plaisance, port de passagers), est aujourd'hui le 2ème port de pêche français. Elle se veut la capitale des Nations Celtes et le prouve chaque année en organisant le festival interceltique. Au sud, au fond du golfe, Vannes, autrefois habitée par un peuple de fin navigateurs, les Vénètes, puis ville fortifiée et capitale des princes bretons, est aujourd'hui le chef lieu du département. Elle préserve et entretient son patrimoine en tant que ville d'art et d'histoire. Pays de mers et de rivières, la côte est entaillée par ces estuaires envahis par la mer, appelés ria, à Auray, Etel, La Trinité-sur-mer.

De méandres en bras de mer, la palette des couleurs y est infinie, changeante et capricieuse au gré des vents et des marées. Le Morbihan conjugue la mer à tous les temps.

Texte : Anne Jankeliowitc

Nos reportages photos/Reportages/Le Morbihan à tire d'ailes Photos de Philip Plisson

Larmor Baden et l'île de Berder dans le Golfe du Morbihan.

AA16818